Policier·Thriller

Au fond des bois – Karin Slaughter

 

Série Will Trent 11ème tome.

Ce livre est le premier que je lis de la série, mais grâce aux nombreuses explications de l’auteure, on arrive à comprendre le passé des protagonistes principaux, même si j’ai comme l’impression d’avoir raté une grande partie importante de leur histoire perso.

 Petit clin d’oeil, l’histoire se déroule à Macon au Usa et moi je suis née à Mâcon en Bourgogne  😎

L’histoire commence à tout à l’heure, Lena Adams est interrogée par les enquêtes internes. Après plusieurs heures difficiles, elle peut enfin rentrer chez elle y retrouver son Mari Jared, flic “à moto”, 14 ans plus jeune qu’elle
On sent de suite une terrible tension entre eux d’eux, Jared dormant sur le fauteuil depuis plusieurs jours. On apprend dans le même temps que Lena a vécu une douloureuse fausse couche…pfff ça fait déjà beaucoup !

On continue dans  le drame, quand ils tentent, l’un et l’autre, une timide approche, des individus armée font irruptions chez eux et tentent de les tuer. On comprend tout de suite que Jared est grièvement blessé. Léna, s’en sort indemne on ne sait par quel miracle, en tuant un et empêchée par Will Trent de commettre l’irréparable sur le seul survivant des 2 malfrats (elle allait lui briser la colonne vertébrale!!!).

Will travail sous couverture afin de démanteler un réseau de drogue et arrêter le mystérieux Big Whitley pédophile, meurtrier qui en serait  le Chef. Même Sara, sa compagne, pédiatre, ne sait absolument pas sur quoi il enquête.
Elle déteste Léna qu’elle tient pour responsable de la mort de son mari Jeffrey Tollier 5 ans plus tôt, alors qu’elle était sa coéquipière.

A partir de là on se dit que la tension va être très palpable entre Léna et Sara.

Grande particularité de ce roman, on a 2 versions de l’enquête, celle du présent raconter par Will et celle de Léna qui, au chevet de Jared dans le coma,  à travers plusieurs flash-back nous explique le début de l’enquête.

Comme je l’ai dit plus haut je regrette vraiment de ne pas avoir lu tout d’abord les premières enquêtes de Will Trent. Les personnages sont tellement attachants, entourés de drames, qu’on a envie de connaître absolument tout d’eux, de comprendre leur passé, pour comprendre leurs attitudes présentes.

Il n’y a absolument aucun temps mort dans ce roman. L’histoire est tellement bien écrite, que tout s’enchaîne et s’emboîte avec une facilité assez étonnante, tout est plausible, rien n’est laissé au hasard. L’histoire, en toile d’araignée, se démêle petit à petit, nous emmenant à la conclusion finale imaginable. Les personnages sont cohérents, avec un langage approprié, des comportements tout aussi approprié.

Je tire mon chapeau à l’auteur qui m’a donné fortement envie de découvrir ces premiers romans afin de découvrir l’histoire de tous ces personnages.

Vous l’avez compris, j’ai adoré ce livre, je le recommande vraiment !

Éditeur : HARPER COLLINS (11/01/2017)

Nombre de pages : 470 pages

*******************************

Lena est flic. Un soir, elle est sauvagement agressée à son domicile. Alors que son mari Jared est touché à la tête, elle perd le contrôle et, prise d’une rage meurtrière, tue tout aussi sauvagement l’un de ses agresseurs.
L’enquête commence, ardue et douloureuse. Ses ramifications rejoignent progressivement celle d’un autre dossier : l’investigation sous couverture menée par Will Trent pour localiser BigWhithey, un pédophile proxénète qui domine un trafic d’héroïne depuis son repaire, au fond des bois …
Par le biais d’une intrigue d’une redoutable complexité et déployée à rebours, Au fond des bois révèle la férocité de la nature humaine dans toute sa noirceur.
Pour autant, Karin Slaughter fait le pari de personnages tout en nuances, et montre que la lumière est au bout du chemin.

 

 

Laisser un commentaire