Roman

Ma Reine – Jean-Baptiste Andrea

1965 – Vallée de l’Asse – Provence

Le principal personnage que nous surnommeront “Shell“, 12 ans, (à aucun moment l’auteur de nous dévoile son prénom), vit avec ses parents dans une station service un peu perdue dans la vallée.

Dès les premières lignes de ce roman on comprend que Shell est sujet aux moqueries à l’école, battus par ses camarades. D’ailleurs il n’y  va plus à l’école, et malgré les demandes répétées de sa grande soeur qui vit loin, ses parents refusent dans un premier temps de le mettre dans un institut spécialisé et lui font faire des petites besognes à la station service

Sa mère parle de lui comme “mon attardé de fils”. On comprend donc que Shell est différent, qu’il a du mal assimiler plusieurs choses en même temps, qu’il ne comprend pas tout où les interprètes à sa façon, comme un enfant de 3-4 ans.

Mais Shell en marre d’être un enfant, pour devenir un homme il décide de partir à la guerre comme il l’a vu à la télé. Et la guerre c’est loin.

Le voilà donc en fugue avec son seul blouson “shell” sur le dos, ayant oublié son sac-à-dos à la maison…sa quête de guerre sera stoppée nette avec sa rencontre avec la petite Viviane, qui comme lui est différente. Ils passeront une partie de l’été ensemble à s’inventer une vie de “château” où Viviane est la reine.

En fin de compte c’est près de chez lui qu’il deviendra un homme avec l’aide de Viviane et de Matti un berger bourru, qui le recueillera quelques semaines…

Une histoire touchante, bouleversante, d’un enfant pas comme les autres en quête d’amour plus que de devenir un homme. Shell pensait qu’en devenant un homme il allait être aimé et respecté. Mais rien ne se passe comme Shell l’avait prévu, il va comprendre combien il est difficile d’être un homme, et cela de la façon la plus terrible qu’il soit…

Très beau roman, Shell est plus qu’attachant difficile de l’oublier de ne pas l’aimer, de ne pas avoir envie de l’aider  afin qu’il s’épanouisse enfin et comprenne combien il est émouvant. J’ai commencé ce livre et je ne l’ai plus lâché….

Éditeur : L’ ICONOCLASTE (30/08/2017)

Nombre de pages : 222

********

Shell n’est pas un enfant comme les autres. Il vit seul avec ses parents dans une station-service. Après avoir manqué mettre le feu à la garrigue, ses parents décident de le placer dans un institut. Mais Shell préfère partir faire la guerre, pour leur prouver qu’il n’est plus un enfant. Il monte le chemin en Z derrière la station. Arrivé sur le plateau derrière chez lui, la guerre n’est pas là. Seuls se déploient le silence et les odeurs de maquis. Et une fille, comme un souffle, qui apparaît devant lui. Avec elle, tout s’invente et l’impossible devient vrai.

 

Laisser un commentaire