Thriller

Ne mords pas la main qui te nourrit de A.J. Rich

Morgan étudiante en victimologie découvre en rentrant chez elle son fiancé canadien, Bennett, lacéré par ses 3 chiens.

Elle est dévastée. En tentant de prévenir sa famille, elle découvre que celui-ci lui a menti et sur son identité et sur son adresse. Afin de faire son deuil de ce fiancé si parfait, elle décide de découvrir ce qu’il cachait..

En lisant le résumé j’attendais beaucoup de ce thriller psychologique, qui mélange, manipulations psychologiques, enquête, amour….mais voilà la sauce n’a pas prise.

Beaucoup trop de longueur, je comprends assez vite se qui se passe, pas de rebondissement, personnages pas ou peu attachant, fin prévisible…j’ai eu la nette impression d’avoir perdu mon temps avec cette lecture.

 

Éditeur : Mazarine avril 2016

Nombre de pages : 359

***************************

Morgan a trois passions : la victimologie, qu’elle étudie, ses chiens – Cloud, adorable berger des Pyrénées, Chester et George, pitbulls patauds – et Bennett, son fiancé canadien rencontré sur Internet, avec lequel elle entretient une relation torride. Un jour, en rentrant chez elle, Morgan trouve son petit appartement de Brooklyn dévasté. Son amant est plus mal en point encore – en morceaux, lacéré par les crocs de ses fidèles compagnons, bel et bien mort.
Traumatisée, la jeune femme est pourtant convaincue de l’innocence de ses chiens. En revanche, Bennett, dont elle explore le passé, n’est pas l’homme qu’elle imaginait. Elle découvre un personnage trouble, voire dangereux. Morgan n’est pas au bout de ses surprises…
Ne mords pas la main qui te nourrit est un thriller psychologique haletant qui pose une question dérangeante : connaît-on réellement ceux qui partagent nos vies ?

 

Laisser un commentaire