Roman

Opération Borodine – La 23ème république de Julie Armen

 

Pauline Fontaine, diplomate, Gaetan Directeur de la dimension du “vivre ensemble” au ministère de l’intérieur, et leur fille Louise vivent dans un immeuble de Paris.

Par la fenêtre ils aperçoivent le déploiement des chars et de l’armée : Paris est en état de siège et d’urgence pour une durée de 12 jours. La France est face à une montée importante du terrorisme.

Dans cet immeuble vit aussi :

  • Rémi et Cédric (magistrat) un couple d’homosexuels très inquiet face à la montée de l’islamisme.
  • Viane, prof mariée à Aurélien comptable avec leur fils de 9 ans Nathan 
  • Claire jeune femme mystérieuse parlant couramment le russe
  • Fatima avocate

La France va mal et ne réagit pas face à la montée progressive de l’islamisme extrémiste. Afin de favoriser l’intégration, le nouveau gouvernement prône la coexistence de divers modes de vies au nom du droit des peuples à préserver leur culture d’origine…mais voilà d’une intention toute légitime, cela prend des proportions ingérables. Les rôles sont inversés, les femmes des quartiers qui osent ne pas mettre le foulard ou le hijab sont insultées, persécutées, traitées de mécréantes, comme Fatima, avocate qui lute pour l’égalité homme-femme et pour un islam tolérant.

L’auteur nous décrit une France meurtrit, pourrie jusqu’en haute sphère par des politiciens véreux, qui complotent, mais également une France qui fuit, qui ne lutte pas pour ses convictions.

Elle sera aidée par un allié plus  qu’inattendu : la Russie ! Le pays ou le droit humain est constamment bafoué  devient le sauveur probable de la France !

Même si se livre n’est qu’une fiction il est glaçant nous faisant entrevoir la vie que nous aurions si nous n’étions pas une démocratie, un pays ou les droits de l’homme passent avant tout autre chose.

Dommage qu’il y ait tant de longueurs car l’histoire est bien construite. Mais un livre qui a le mérite de nous faire réfléchir…

 

Nombre de pages de l’édition imprimée : 358 pages

 

****************************

La création d’un Islam de France n’a pas renforcé la sécurité dans le pays, bien au contraire. Les actes de terrorisme, qui sévissent sur l’ensemble du territoire jusque dans les écoles, amènent le chef de l’État à nommer un proche des Frères musulmans à la tête du gouvernement. Ce dernier impose des mesures allant bien au-delà du « fait religieux » : les femmes n’ont plus le droit de travailler et sont contraintes de porter le niqab ; les homosexuels sont licenciés ; les ennemis du régime pourchassés… Malgré un retour au calme, les arrestations se multiplient. C’est la liberté qu’on muselle. La Russie s’interroge d’autant que ses services secrets ont déjà « déjoué » un faux attentat sur le sol français. La population est dévastée et tente de réagir. Le Kremlin soutient Claire Dubreuil et Fatima Benshaïb qui, bravant tout danger, seront les premières à mettre en place, l’opération Borodine, dont la finalité est de redonner vie au peuple français. Mais n’est-ce pas trop périlleux ? À l’heure où l’on fête le centenaire de la révolution d’Octobre, l’auteur nous fait découvrir une Russie insoupçonnée et les liens d’amitié qui l’unissent à la France.

Laisser un commentaire