Thriller

Glace de Pier Davi

 

Début du roman, mise en place des différents personnages principaux du roman :

Brian Senneville est un célèbre romancier, qui après 2 premiers romans à succès, enchaîne les critiques des journalistes sur ses dernières œuvres livresques.
Plus rien ne va dans sa vie, alcoolique, financièrement au bord de la banqueroute, son ex-compagne Sara, sculptrice connue,  l’a quitté emmenant leur fils avec elle. C’est pourtant celle-ci qui l’a initié aux joies de l’alcool dès leur  rencontre. Mais au contraire de celui-ci, la naissance de leur fils a été salvatrice pour elle !

Alice, devenue tueuse à gages, après une brillante carrière dans l’armée.

Deux hommes, une femme, se disputent dans une voiture : Lydia, Karl et Simon. Un imbroglio amouresque…

Tous ces personnages vont se retrouver coincés dans un lieu étrange, infesté de monstres tout aussi étranges.

Tous sont arrivés dans ce lieu de façon bizarre.  L’un après une coupure de courant et un réveil après un sommeil alcoolique, où tous ses voisins ont disparus. Une après une mission et la chute de l’avion où elle se trouvait. Les derniers après avoir évité de justesse un terrible accident de voiture.

Je retrouve l’écriture poétique de Pier Davi que j’avais déjà eu le plaisir de découvrir lors de son premier roman Clavium. Les chapitres sont entrecoupés de poèmes/chansons comme déclamés par l’un des personnages.

Les personnages sont tous torturés, ayant des choses à se reprocher.

J’ai lu ce roman d’une traite, voulant absolument comprendre ce qui se passait réellement dans cette histoire, où dont était toutes ces personnes, pourquoi elles étaient là ? Comment étaient elles arrivaient là ?
Et la fin est aussi surprenante, nous apportant une solution que nous avions plus ou moins imaginées.

Pier Davi, nous laisse entrevoir une vérité assez dure à accepter, mais est-ce bien la bonne vérité ? Rien n’est moins sûre. L’auteur ce joue de nous, de nos croyances, convictions, nous amenant à une grande réflexion sur le sens de la vie et ses priorités ainsi que sur l’impact que peut avoir nos gestes et pensées sur notre vie et celle d’autrui.

En bref allez y, vous pouvez l’acheter les yeux fermés !

Petit plus, la couverture est sublime et brille au soleil  😉

Éditeur : 5 SENS ÉDITIONS (01/07/2017)
Nombre de pages : 436

********

La réalité ; le rêve ; la mort n’ont aucune frontière entre eux…

ils peuvent devenir glacialement mortels !

Thriller

Clavium de Pier Davi

Landy à travers ses tableaux dessinent des prophéties…jusqu’au jour où, à travers l’un de ses tableaux, elle dessine la fin du monde !
On découvre une artiste torturée, qui noie sa peine dans l’alcool, au passé douloureux, adoptée à 7 ans par le la capitaine-détective Jean-Luc Santerre, déjà père d’Andréa …
Saël, ange déchu,  doit retrouver les saintes reliques afin d’ouvrir les portes menant au monde des archanges, pour cela il doit retrouver l’élue qui l’aidera à les retrouver.
L’élue n’est autre que Landy, qui l’aidera accompagné de sa soeur Andréa archéologue, travaillant pour LABO qui cherche et répertorie les plus précieux et plus mystiques artefact du monde biblique.

Je n’ai jamais rien lu de tel, qu’elle roman, époustouflant, tellement bien écrit, un langage recherché, l’auteur Pier Davi a un talent fou.
On se ballade au milieu de Satan, Lucifer, Dieu, l’ange Raphael, on aborde la naissance de l’être humain, de l’église, tout est tellement bien expliqué, résumé, on s’y croirait presque !
On découvre une guerre de jalousie, où la question n’est pas qui possède le pouvoir, mais qui à la faveur du Saint-père.
Les dernières pages sont génialissime, difficile de le lâcher, on veut savoir, comprendre, espérer que tout finisse de la meilleure manière…je n’en dirais pas plus, lisez le…je vous garantie que vous n’avais jamais rien lu de semblable !

Éditeur : 5 SENS (05/10/2016)

Nombre de pages : 390

*********************
Septembre 2001… Effondrement des grandes jumelles new-yorkaises. Décembre 2004… Ravage des côtes indonésiennes par une géante gueule d’eau. Janvier 2010… Spasmes monstres au coeur des fragiles terres haïtiennes. Février 2017… Un des joyaux montréalais est englouti par le Saint-Laurent. Toutes ces fatalités, une jeune femme issue du milieu des arts bruxellois les a annoncées : Landy Van de Walt, extra-lucide et notoire manieuse de pinceaux, a, parmi une série de quatorze toiles, cabalistiquement entrevu ces funestes événements.
Aujourd’hui, à la lisière de ses tiges velues, quelque chose d’encore plus dévastateur de tout ce qui fut peint, se dessine graduellement… Un terrible cataclysme prêt à annihiler non pas une minime fraction de la race humaine, mais bien la totalité ! Afin d’éviter cette déchirure, Landy devra unir ses efforts à ceux de sa soeur archéologue, Andréa Santerre, ainsi qu’à un déchu du ciel à la recherche de la rédemption ; un dénommé Saël.
Dans leur quête, le trio disparate devra expressément retrouver de précieux artefacts : deux clés façonnées à même les clous ayant servi à supplicier celui que l’on nomme le Gardien des portes. Cela, avant que le Prince des ténèbres, qui toujours imprégné du désir d’assimiler son ancienne demeure, ne vienne y déposer ses tranchantes serres. Toutefois, tapie derrière un opaque linceul, une entité davantage obscure que l’obscurité, davantage perverse que la perversion, entend bien mettre des bâtons dans les roues de tous les protagonistes.
De Liège, jusqu’au coeur des collines d’Entiché, en passant par Paris et Rome, une sombre et périlleuse aventure qui vous transportera dans le ventre de l’horreur et du fantastique… Au coeur d’un thriller religieux !