Roman

Je ne suis pas FERNAND de Fabrice Gutierrez

 

De nos jours :
Un homme s’installe avec ses enfants et petits-enfants, pour lire le carnet de notes d’une brave soldat de la première guerre mondiale. Il s’agit de L’histoire de Morgan(e) et Louison, racontée par Morgane.

1918 :
Morgane comprend qu’elle est différente, elle aime les femmes. Rejetée par sa famille, comme si elle souffrait d’une maladie contagieuse, elle est reléguée dans la grange comme une bête.

Afin de fuir cette vie qu’elle déteste, elle s’engage dans l’armée en se faisant passer pour un homme, elle devient le soldat Morgan Lafforgues.

Dans son livret elle y raconte également la triste histoire de Fernand, jeune homosexuel lui aussi rejeté par les siens, roué de coups et laissé mourant par 3 ivrognes …

A travers se livre, l’auteur nous fait découvrir une partie de l’histoire des homosexuels au début du 20 ème siècle, une population rejetée, en souffrance, vivant leurs différences cachée sou peine de subir les moqueries, brimades et  violences des autres. C’était un déshonneur et une honte d’avoir un enfant différent à cette époque, une sorte de peste qui pouvait être contagieuse si elle n’était pas endiguée.

Ce livre est un hymne à l’amour, à l’acceptation de la différence, à l’arrêt des jugements hâtifs  sans fondement. L’apparence n’est rien, le plus important se trouve au fond de nos coeurs.

Quel beau roman, parfait pour commencer l’année avec un sourire. Encore une fois l’auteur nous étonne par sa sensibilité. Un beau livre, un presque sans faute, un peu de longueur, oui mais bon un merveilleux livre, avec un beau message d’espoir, nous montrant que tout le monde peut changer d’opinion et devenir meilleur au contact des bonnes personnes.

Editeur : Éditions Persée (6 décembre 2017)
Nombre de pages : 137
******************

Ma vie avait à peine commencé et j’en étais déjà là. Je partais vers l’inconnu. Je savais simplement que je marchais pour m’éloigner des médisants. Je n’oubliais pas celle qui avait partagé mes désirs les plus secrets…

France 1918. Alors qu’elle est encore une enfant, presque une femme, Morgane prend progressivement conscience de son homosexualité. Cette particularité peut s’avérer dangereuse et elle tente à tout prix de la cacher, pour ne pas finir comme le jeune Fernand…

Elle fuit la lâcheté des hommes, leur haine et leurs pensées viciées, pour s’engager dans les rangs d’une armée en déroute et devient le soldat Lafforgues Morgan, 2nde classe, matricule 1404/1305.

Son androgynie lui permet de se glisser dans l’uniforme sans attirer l’attention mais combien de temps conservera-t-elle son secret ?

Le prix à payer pourrait s’avérer terrible…